Vision4/Cnc: JP Amougou Belinga remporte un nouveau combat contre Peter Essoka

La chambre administrative de la Cour suprême a confirmé la décision du tribunal administratif portant annulation de la suspension du président directeur général du groupe l’Anecdote et certains de ses collaborateurs, prise le 20 décembre 2017 par le Conseil National de la Communication.

La chaîne de télévision Vision 4, son promoteur et certains de ses journalistes peuvent continuer d’exercer sereinement. Le 12 juin 2019, la chambre administrative de la Cour suprême a confirmé la décision du tribunal administratif portant annulation de la suspension du président directeur général du groupe l’Anecdote, Jean Pierre Amougou Belinga et les journalistes Ernest ObamaParfait AyissiFrancis Bonga et Mekol Pem, prise le 20 décembre 2017 par le Conseil National de la Communication (CNC).

Le 13 janvier 2017, le tribunal administratif du Centre avait pris une ordonnance de sursis à exécution de la décision du CNC qui suspendait les personnes sus évoquées pour diverses atteintes à l’éthique et à la déontologie professionnelles. Non satisfaite par cette décision, l’instance que dirige l’ancien journaliste de la CRTV, Peter Essoka, avait saisi la Cour Suprême.

Dans son numéro paru ce lundi 1er juillet 2019, le tri-hebdomadaire L’Anecdote estime que c’est un dossier qui est désormais clos. «Une victoire de plus que vient encore d’enregistrer le groupe international de communication par le biais de son PDG», se félicite le journal d’Amougou Belinga.

Ce n’est pas la première fois que le CNC et son président essuient un revers judiciaire face au puissant groupe de presse. En août 2018, Peter Essoka avait été condamné à 6 mois de prison, dont 3 avec sursis et une amende de 145 millions de FCFA pour avoir traité Vision 4 de «radio mille collines» après des propos choquants prononcés par des journalistes de la chaîne contre des ressortissants du Nord-Ouest et du Sud-Ouest deux régions anglophones du Cameroun, où depuis octobre 2016, certaines populations qui revendiquent la sécession ont pris des armes contre l’administration de Yaoundé .

source: cameroon-info.net

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s