Champions ligue africaine: le TAS annule la décision de faire rejouer la finale 2019

Le comité exécutif de la Confédération africaine de football n’est pas « compétent » pour prendre la décision de faire rejouer la finale retour de la Ligue des champions africaine entre l’Espérance de Tunis et le Wydad Casablanca, a estimé le Tribunal Arbitral de Sport le TAS ce mercredi 31 juillet 2019. Il « appartient désormais aux organes compétents de la CAF » d’examiner les incidents survenus lors de la finale polémique disputée le 31 mai 2019 au Maroc et de « décider si le match retour de la Ligue des Champions CAF 2018-2019 doit être rejoué ou non », précise le tribunal.

une finale honteuse!

Match de finale de Ligue des champions africaine entre l’Espérance sportive de Tunis et le Wydad Casablanca, à Rades, en Tunisie, le 31 mai 2019

Erreurs d’arbitrage et dysfonctionnements d’arbitrage vidéo avaient fini par gâcher la finale de la Ligue des Champions africaine opposant l’Espérance de Tunis au Wydad de Casablanca le 31 mai 2019. Les premiers ont été sacrés champions, par forfait, devant le refus des seconds de poursuivre le jeu.

Quand le coup de sifflet final a retenti, bien après minuit, dans le stade de Radès, dans la banlieue sud de Tunis, ce fut une grande explosion de joie parmi les quelque 60.000 supporters tunisiens. Non sans quelques soupirs de soulagement, aussi. Et pour cause, la finale retour de Ligue des Champions d’Afrique, qui opposait, ce vendredi 31 mai, l’Espérance sportive de Tunis (EST) au Wydad AC de Casablanca, est restée suspendue pendant plus d’une heure. Les Marocains refusaient de reprendre le jeu, tant que leur but, invalidé par l’arbitre gambien, n’aurait pas été visionné par l’Assistance vidéo à l’arbitrage (VAR). Or, celle-ci n’était pas en état de fonctionner, ce soir-là. Une panne dont les deux sélections avaient été informées, affirme-t-on, dès avant le début du match.

Apres ce séisme dans le football africain, la Confédération africaine de football (CAF) avait choisi, faire rejouer sur terrain neutre, après la Coupe d’Afrique des nations (CAN), la finale retour de la Ligue des champions africaine. Une décision inédite et contestée. Dès lors, deux clubs ont saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS), qui a donc rendu sa décision ce 31 juillet.

Pour éviter qu’un tel scénario ne se reproduise, le comité exécutif de la Confédération africaine de football réuni au Caire en Egypte le 17 juillet dernier, a annoncé diverses mesures relatives à l’organisation des compétitions continentales. Outre le passage de la CAN féminine à 12 équipes, la plus importante d’entre elles consiste à faire jouer dorénavant la finale de la Ligue des Champions africaine sur un seul match et sur terrain neutre à partir de 2020

jean Charles Biyo’o Ella

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s