Explosion à Tsinga à Yaoundé: des interrogations sans réponses

Les populations du quartier Tsinga situé dans l’arrondissement de Yaoundé II ont passé la nuit mardi 30 juillet avec la peur au ventre. Ceci après une forte explosion survenue dans un restaurant. Explosion causée par une friteuse selon ce qui parait jusqu’ici comme étant la « version officielle ». Mais une version qui suscite beaucoup d’interrogations.

L’explosion d’une friteuse dans un restaurant situé vers l’ancienne mairie du quartier Tsinga, dans le deuxième arrondissement de Yaoundé, non loin du palais des congrès de Yaoundé, a créée la panique au sein des populations ce mardi 30 juillet 2019.

La forte présence des forces de l’ordre dans le quartier en début de soirée, a fait prospérer la thèse de l’explosion d’une bombe artisanale pour certains et une grenade pour d’autres.

D’après le chef de la division de la communication du ministère camerounais de la défense, dont certains propos sont attribués et partagés en boucle sur les réseaux sociaux, « une Grenade encore goupillée a été retrouvée dans une buvette à proximité » du lieu de l’explosion de la friteuse. Des clarifications pour lever le doute sur la nature de l’explosion, mais qui, cependant, ouvrent une autre série d’interrogations.

A quoi servait une grenade dans une buvette? Qui en était le propriétaire? Mauvaise coïncidence avec l’explosion de la friteuse ou opération planifiée? Des interrogations et bien d’autres sans réponses, il yen a sur toutes les lèvres au lendemain de cet incident, qu’on pourrait ranger dans le registre des faits divers dans la ville de Yaoundé.

Un sous-préfet prévoyant?

Le 22 juillet 2019, le sous-préfet de l’arrondissement de Yaoundé II YAMPEN OUSMANOU a adressé une correspondance aux chefs traditionnels de son territoire de commandement, pour  » procéder à l’identification des personnes déplacées des régions du nord-ouest et sud-ouest résidents dans leurs quartiers respectifs, identifier et localiser leurs familles d’accueil ». Message dénoncé par la section SDF pour la région du centre qui a parlé de sortie  » suspecte et unilatérale qui est aux antipodes des besoins urgents actuels que sont, la fin de la guerre en zone anglophone à travers un dialogue objectif ». Pour l’instant, difficile d’établir un lien direct entre ces événements de Tsinga et ce message porté.

Jean Charles Biyo’o Ella

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s