Grève dans les hôpitaux publics au Cameroun: un pétard mouillé

2 Août 2019

Les syndicats SYPEMS et CAP/SANTE auteurs du préavis de grève signé le 23 juillet 2019, et qui devrait prendre effet dès ce 5 août, l’ont finalement levé jeudi après une concertation avec le ministre camerounais en charge de la santé publique.

Rien de concret n’a filtré sur ce qui s’est dit en terme de résolutions entre le ministre de la santé publique Manaouda Malachi et les représentants des syndicats, sur la basse de leurs revendications soulevées le 25 juillet dernier, et qui devaient faire l’objet d’une grève dès ce 5 août 2019. Ce que l’on a pu glaner dans le communiqué qui a sanctionné la réunion de concertation, c’est que « les deux parties ont convenu d’accentuer le dialogue, notamment, dans le cadre du suivi de l’application des résolutions adoptées au cours ce cette réunion ».

Or le 25 juillet dernier, les deux syndicats SYPEMS et CAP/SANTE dans leur préavis de grève ont soulevé un chapelet de réclamations allant du non respect du décret du 13 décembre 2016 fixant les modalités d’attribution des quotes-parts sur l’ensemble des prestations à titre onéreux aux personnels médicaux et paramédicaux exerçant dans dans les formations sanitaires publiques ; la non application du décret de mars 2017 accordant les primes aux personnels médicaux et para-médicaux relevant du code du travail entre autres.

Jean Charles Biyo’o Ella

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s